Fin de vie

Les travailleurs sociaux ont joué un rôle majeur dans le débat qui a entouré l’adoption de la loi et la mise en place du mécanisme d’aide médicale à mourir. C’est en s’inspirant du principe du droit à l’autodétermination des personnes que les travailleurs sociaux ont appuyé cette démarche. Lorsqu’une personne réclame l’aide médicale à mourir, le travailleur social l’accompagne tout au long du processus. Il s’assure que ses proches comprennent et respectent son choix et que l’ensemble des professionnels impliqués ne perdent jamais de vue l’importance de respecter sa volonté.

La justice sociale et la dignité sont des valeurs qui sont chères aux travailleurs sociaux. En accompagnant la personne jusqu’au crépuscule de sa vie, ils s’assurent qu’elles sont respectées jusqu’à la fin.

Videos TS 2017 section

Les travailleurs sociaux abordent les situations en prenant en compte tous les facteurs avec lesquels les personnes sont en interaction. Des interventions concrètes, créatives et sans préjugés!

Pour les travailleuses sociales, bien avant le diagnostic, il y a la personne, ses forces, son réseau, ses ressources, ses aspirations: autant de leviers d’intervention.

Les travailleuses sociales sont là pour épauler les parents, les aider à bien jouer leur rôle, pour offrir une chance égale à chaque enfant de s’épanouir et de se réaliser.

Lorsqu’une personne réclame l’aide médicale à mourir, le travailleur social l’accompagne, s’assure que ses proches et les professionnels comprennent et respectent sa volonté.